Acupuncture

English version below

Qu’est-ce que l’acupuncture?

L’acupuncture se base sur une approche énergétique et holistique. Il s’agit  d’une des branches de la médecine chinoise et elle voit le corps humain comme étant une organisation composée de l’énergie Yin et Yang, lesquelles doivent être en équilibre afin de garder un bon état de santé.

Selon la pensée médicale chinoise, elle agit sur le Qi : l’énergie Yin et Yang qui circule dans le corps par la voie des méridiens qui sont comme des canaux de transport de l’énergie. Des aiguilles insérées à la surface de la peau sur le trajet d’un méridien stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées. Les points d’acupuncture possèdent également leurs propres indications et l’acupuncteur détermine la méthode de traitement qu’il utilisera selon le bilan énergétique du patient. Le but est d’agir sur l’ensemble des signes et symptômes liés à la raison de consultation du patient et d’aller enrayer la cause initiale du déséquilibre.

La manipulation des aiguilles d’acupuncture stimule la sécrétion d’endorphines et de sérotonines dans tout le corps contribuant ainsi à un effet de bien-être. D’autres instruments peuvent aussi être utilisés par le thérapeute comme des moyens  thermiques, électriques, magnétiques ou lumineux. (Moxa, ventouses, laser…)

En termes de médecine occidentale, on pourrait dire que cela permet de renforcer les processus d’autorégulation et de guérison qui se mettent normalement en branle lorsque l’organisme subit une agression (causée par un virus, un stress, une blessure, etc.).

En ce qui concerne les consultations liées à la douleur, celle-ci peut être diminuée lors de traitements d’acupuncture. Par exemple, si on insère une aiguille près de la région douloureuse, ce stimulus non-douloureux empêche alors le signal de douleur de se rendre jusqu’au cerveau, ce qui peut diminuer la sensation de douleur chez le patient, c’est ce qu’on appelle la théorie du portillon. En insérant une aiguille loin du site de la douleur, on créée alors un nouveau signal nociceptif envoyé au cerveau, ce qui amène une analgésie diffusée dans tout le corps en libérant des opiacés endogènes et de la sérotonine, ce qu’on appelle la théorie du CIDN.

What is acupuncture?

Acupuncture is based on an energetic and holistic approach and is part of the Chinese Medicine. It perceives the human body as an organisation formed by Yin and Yang energies, which must be balanced in order to promote health and well-being. According to Chinese medical thought, Acupuncture acts on the Qi. Yin and Yang energy are flowing in the body through the meridians that are like channels of energy transport. Needles inserted on the surface of the skin along the path of a meridian stimulate precise acupuncture points in order to regularize the Qi as well as targeted physiological, organic and psychic functions. The acupuncture points also have their own indications and the acupuncturist determines the treatment method that will be used according to the energy balance of the patient. The goal is to act on all of the signs and symptoms related to the patient’s reason for consultation and to get rid of the initial cause of the imbalance. The manipulation of acupuncture needles stimulates the secretion of endorphins and serotonins throughout the body, thus contributing to a well-being effect. Other instruments may also be used by the therapist as thermal, electrical or magnetic mediums. (Moxa, cupping, laser …)

In terms of Western medicine, it could be said that this strengthens the processes of self-regulation and healing that normally begin when the body is attacked (caused by a virus, stress, injury…)

For pain-related consultations, it can be decreased during acupuncture treatments. For example, if a needle is inserted near the painful area, this non-painful stimulus prevents the pain signal from reaching the brain, which can reduce the patient’s pain. This theory is called The gate control. By inserting a needle away from the site of the pain, a new nociceptive signal is created that is sent to the brain, causing analgesia to spread throughout the body by releasing endogenous opiates and serotonin, a theory called The DNIC.